Pastologie

08.12.11

Présentation :

Que Son Appendixe Nouillu vous touche.

  • Le Monstre en Spaghetti Volantisme, notre Très Sainte Religion, se propose de dé-sacraliser le sacré, religieux s'entend.
  • Mais en vérité je vous le dis, le MOnstre apparut à Saint Forban d'à Quinte (de toux) et lui dit ceci en substance : "A quoi sert-il que vous fustigiez les folies et absurdités faites au nom du sacré, si vous laissez se développer folies et absurdités faites au nom de valeurs laïques sacralisées. En vérité JE vous le dis le dogme s'insinue partout. Vas, essaimes, et pourfends par la Bière, les Strippers et la Sainte Pâte ici et là partagés". Et ainsi fut fait pour Sa Gloire Eternelle... Râmen.
  • Notre courant, La Congrégation du Juste Renouveau Fondamentaliste Pastafarien, alliée à la Très Sainte Eglise Hara-Kiriste, entend donc étendre la dé-sacralisation à tous les concepts, y compris laïcs : Des valeurs sacrées de la nation, du communisme, et du chihuahua à poil ras...
  • Le Sacré a une tendance à l'obscessionalité, cherchant à tout englober, tout contrôler, nous essayerons donc ici de faire dans l'épure, suggérant plus les choses que les traquer de façon exhaustive. 

Néanmoins "Le Forban" étant un grand obsessionnel de l'abordage rituel avec canonnières, mousquets, sabres d'abordage, et attirail consacré complet, nous pouvons nous attendre à quelques abordages pléthoriques, mais aux butins non moins intéressants.

Pour de plus amples informations sur la démarche voir la page Dé-sacralisation du Sacré

  • Rappelons néanmoins un principe de vase, tiré des enseignements des Arts Divinatoires Ancestraux couché sur un parchemin jalousement gardés dans une Lamasserie tibétaine : "dé-sacralisation d'une valeur, fusse même de façon iconoclastiquement incorrecte, n'est point irrespect".

Ainsi, dé-sacraliser la vie humaine, fusse donc même par de grosses blagues bien lourdes, c'est permettre parfois l'euthanasie en certaines circonstances vitales "inhumaines"... et par là donc ramener un peu de respect de l'humain, là où la rigidité étriquée d'un dogmatisme sacralisateur le bafouerait plus.

  • L'iconoclastie incorrecte se justifie par ce type de rigidité morale sacralisée, qui se drape volontiers du politiquement correct : Il est donc souvent nécessaire de casser les codes de ce politiquement correct pour pointer les absurdités de ces armures jusqu'au-boutistes, en les singeant à l'envie. Nous en faisons notre religion.
  • Mais encore une foi_ , casser le piédestal de valeurs consacrées n'est point négation nihiliste de leur valeur intrinsèque, c'est au contraire les conforter : En les dézinguant de leur petit nuage abstrait pour les ramener à leur juste place très terre à terre.

Les valeurs sacralisées ne sont souvent que de simples outils imparfaits (l'argent, la science, la citoyenneté, etc. par exemples), mais qui une fois sacralisés se feraient volontiers passer pour intouchables dans une pseudo-perfection intrinsèque. Dé-sacraliser ces "outils" ne consite pas à les casser en tant qu'outils, mais de les faire tomber de leur piédestal pour leur redonner leur statut d'outils imparfaits... qu'il faut apprendre à manier avec précautions pour ne pas se blesser, et blesser les autres avec.

                                                                               Ramen

.

Posté par Yves Forban à 13:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]