10.12.11

Le sport

Dé-sacralisons !

  • Vous êtes "adepte" du ballon rond, ovale ou autre sport, super, grand bien vous fasse et je n'en doute pas. Vous sacrifiez donc à la "messe" du dimanche au stade ou à la télé les autres jours, aux grands rassemblements "oecuméniques" du Mundial, J.O. ou autres. Vous êtes en adoration devant les Dieux du stade. Ce faisant vous entrez en "communion" avec les autres supporters de votre ville, région ou pays, et lorsque vos "Idoles" marquent des points vous entrez en transe, participant ainsi à la grande "mana" de la communauté des supporters qui se fonde sur la fusion de cette ferveur transcendantale. Vous êtes bien les meilleurs, les élus bénis des Dieux du ballon ou autres.
  • Derrière ce culte, se profile le culte de l'effort, de la persévérance, de la compétition, de la stratégie, de la chance et, last but not least, du FAIR PLAY.
  • Le poker, les échecs, etc. sont assimilés à des sports intellectuels ; La moto et la formule 1, comme des sports mécaniques (et peut être bien que la compétition économique, spatiale ou autres sont-ils bien des sports à leur façon ?)
  • Y croyez vous vraiment ? Non, bien sûr, mais ça fait du bien. Mais vous savez bien aux tréfonds de vous même, que "vous", votre ville ou votre pays ne sont pas meilleurs intrinsèquement que ceux des supporters adverses parce que vos "idoles" ont transitoirement gagné. Vous ne doutez pas d'ailleurs, mais vous êtes bien sûr de la vanité de votre culte, en somme vous êtes comme les Pastafariens qui croient dans la certitude du doute (quoi que parfois...). Mais ça ne fait rien, ça ne vous empêche pas d'être adeptes, de vrais mordus.

Mais à quoi tient donc la victoire au fond ?

  • Eh bien l'entainement est une chose, mais le "hasard" y met souvent son grain de sel.
  • Mais s'agit-il bien de hasard ici ? Eh bien non ! l'Appendice Nouilleux du Monstre traîne souvent sur les lieux de compétitions, accordant la victoire aux pirates les plus hardis en dépis de la force de leurs adversaires. Ceci dit comme IL est souvent pompette, le résultat laisse souvent perplexe.

Petit rappel historique :

  • En ces temps anciens où les peuples Midget, Midgit, Bûcheron et Pirate s'ennuyaient, le Monstre laissa tomber par mégarde (étant encore bourré), là des morceaux de boulette de viande, ici des spaghetti cuits ou crus.
  • Ses créatures se disputèrent ces reliques mystiques pour accomplir leurs dévotions. Cela tourna au pugilat bien souvent.
  • Lorsque le Monstre vit ceci IL dit en vérité : "Hola ! JE ne vous ai point créé pour que vous vous battiez, mais comme cela me distrait grandement, et que vous y avez pris goût, J'instaure des règles pour la conquêtes de ces reliques."
  • Ainsi naquit le lancer de troncs d'arbres (morceaux maousses de Spaghetti Divins crus à l'époque) chez les Bûcherons Piratesques, ou le tir à la corde (Spaghetti alors). Les Nains se rabattirent sur les jeux de ballons (mini Boulettes de Viande desséchées à l'époque).
  • Mais le Monstre prévint : "Ce ne sont que des jeux, si vous les prenez trop au sérieux en vous étripant pour la victoire, J'accorderai la victoire aux plus "fair play, car en vérité JE vous le dit, Vous me faites rire tous pareillement, et ceux qui sont pacifiques encore plus pareillement".
  • Ainsi fut-il... Mais le Monstre est malicieux, et prit l'habitude de s'ammmuser à donner la victoire aux déshérités des dons sportifs parfois, rien que pour le plaisir de voir enrager les vaniteux. Enfin c'est ce qu'IL en dit pour faire oublier que, parfois, IL était trop imbibé pour choisir en conscience le vainqueur.
  • Peu à peu ces peuples prirent goût à inventer de nouveaux jeux inter-communautaires, le lancer de Nains par les bûcherons, le tir de Nains au canon par les pirates et bien d'autres encore, où tous pouvaient communier ensembles aux libations envers leur Maître Nouillesque.

A l'époque, des clubs de supporters dits des "Pirates" s'organisèrent pour recevoir à tours de rôle les supporters adverses chez eux en tout fair play.

  • Le principe était simple : il s'agissait de recevoir dignement les supporters adverses en leur offrant gîte et couvert (contre modeste dédommagement), leur faire visiter et apprécier le village qui les recevait... Question de monstrer au Monstre qu'ils avaient bien compris la leçon (et se faire accorder la victoire accessoirement).
  • Si des hôtes se comportaient mal envers leurs invités ou invitants, ils étaient exclus temporairement ou définitivement de ces clubs des "Pirates", et devaient alors se payer hôtels et restaurants.
  • Malheureusement la baisse du nombre de Vrais Pirates chez les supporters a fâché le Monstre qui multiplia les contre performances injustes, créant un échauffement entre supporters adverses (qui est collatéral au réchauffement climatique).

Aussi mes biens chers soeurs et frères, si vous voulez vous attirer les bénéfices de la victoire par Toucher Nouillu, recréez donc une fédération de clubs de "Pirates" pour recevoir vos adversaires dignement dans la communion du Monstre, seul culte digne de respect in fine.

Rappelez vous que ce ne sont que jeux à sa Gloire Eternelle, et que la seule vraie victoire est celle de la fraternisation entre tous les peuples dans la communion à Son Incommensurabilité Chafouinesque au travers Son invention du sport comme culte du Fair Play.

                                                      RAmen

Posté par Yves Forban à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Le sport

Nouveau commentaire